6 outils pour les photographes pour gagner en productivité

6 outils pour les photographes pour gagner en productivité

Quand on est photographe et surtout à son compte le temps est très précieux. Donc pour gagner en productivité il est vraiment primordial de bien gérer son temps. Je vais donc vous partager mes six outils favoris qui m’ont permise de gagner en efficacité.

Il s’agit d’applications testĂ©es – et approuvĂ©es 1000 fois – que j’utilise sur ordinateur mais Ă©galement sur tĂ©lĂ©phone.

1. Notion

L’outil « Notion Â» est une plateforme collaborative pour centraliser toutes vos notes, vos documents, votre travail, ainsi que vos bases de donnĂ©es en un seul endroit.

Ce qui est pratique avec cet outil, c’est qu’il est facile d’organiser vos donnés selon votre propre manière de travailler. Ainsi plus de perte de temps à chercher les informations que vous souhaitez dans vos dans vos milles et un dossiers. Privilégiez un système intuitif, vous verrez, ce sera un gain de temps quotidien.

Les avantages sont nombreux, vous pouvez collaborer avec les équipes, vous pouvez ajouter plusieurs membres et leur attribuer des tâches. Et comme c’est directement en ligne cela s’enregistre automatiquement. Vous pouvez même voir directement ce qu’écrivent les membres.

Vous pouvez ajouter tous types de contenu : tableaux, bases de données, images, vidéos, liens, etc.

Le petit plus ? Vous pouvez également synchroniser cet outil avec pleins d’autres, ce qui permet de vraiment centraliser les données. Pour ma part je l’utilise avec mon outil d’envoi de mails qui s’appelle Sendinblue pour synchroniser ma base de données avec Notion. J’ai également connecté Typeform qui est un logiciel où je vais récupérer mes prospects et toutes les informations qu’ils me fournissent (cible, budget, coordonnées, références,…).

J’en parle plus largement dans ma formation pour apprendre à devenir photographe produit Creative Studio Academy, dans laquelle je vous propose un template clé-en main de CRM (Customer Relationship Manager) parfaitement adapté pour les photographes.

Mon tableau de bord personnel Notion

2. SpotR

Il s’agit d’une application mobile qui répertorie des milliers de spots triés par thème, couleur, et par ville. SpotR est intéressant pour trouver des bons spots pour shooter en extérieur. Il y a une version gratuite que je trouve suffisante pour le moment. Mais il y a aussi une version premium qui va donner l’accès à tous les spots répertoriés.

Le petit inconvénient aujourd’hui c’est qu’il n’existe pas dans toutes les villes. On retrouve surtout les grandes villes c’est-à-dire : Paris, Lyon, Bordeaux, Montpellier, Marseille en France. Cette application est vraiment super pratique lorsque vous êtes à la recherche du spot parfait pour votre shooting en extérieur.

SpotR

3. Golden Hour

Cette application vous permet de connaître l’heure précise de la golden hour. Donc le moment où vous allez faire de plus beaux clichés avec une belle lumière naturelle. Il suffit simplement d’ajouter sa localisation et on a les détails de la journée.

Ce qui manque aujourd’hui à l’application pour moi, c’est de connaître les spots qui sont au soleil et ceux qui sont à l’ombre. mais ça reste déjà une application très pratique pour les shoots en extérieur notamment.

application Golden hour

4. Capture pilot ou Canon connect

Ce sont deux applications qui te permettent de shooter depuis ton téléphone. Cela permet de déclencher à distance votre appareil photo et d’avoir un retour visuel instantané de la caméra en Live view. C’est très pratique quand on doit tenir un élément sur la scène et que ni l’appareil photo, ni l’ordinateur n’est accessible à portée de main. Capture pilot fonctionne avec Capture one, il faut donc acheter Capture one en amont. Canon Connect c’est pareil, L’application permet d’avoir un retour image de la caméra. Vous pouvez aussi modifier les réglages : gérer les ISO, déplacer votre mise au point (en ce qui concerne les vidéos ), modifier votre ouverture, vitesse d’obturation, etc. Ça fait gagner énormément de temps car vous n’avez pas besoin de retourner à votre appareil photo pour vérifier vos clichés et vos vidéos. Le seul problème, selon moi, notamment pour Canon Connect, est que ça se déconnecte rapidement.

Canon Connect

5. CapCut

CapCut

CapCut est une application de montage vidéo que l’on utilise depuis son téléphone. Cela me permet de réaliser mes montages de short YouTube, mes vidéos Tiktok ou encore mes Reels Instagram.

Cela me permet de tout centraliser autour d’un seul et même montage et de ne pas avoir à le faire sur chaque application. Une fois que mon montage est construit sur l’outil CapCut je n’ai plus qu’à le partager sur les différents réseaux.

L’application gratuite propose déjà beaucoup de fonctionnalités différentes :

  • couper et assembler scènes
  • augmenter / rĂ©duire vitesse
  • large choix de transitions
  • effet sonores
  • enregistrer voix off
  • ajouter des lĂ©gendes automatiques avec design personnalisable
  • suppression de l’arrière plan

La limite de l’application : il est difficile de synchroniser directement votre montage avec les musiques tendances Instagram ou Tiktok.

6. Creator Studio

Cet outil s’utilise directement depuis l’ordinateur. Creator Studio appartient au groupe Meta. Il permet de programmer les publications Instagram et Facebook. Cela permet plus de régularité, mais surtout un gain de temps considérable. Ça permet de se décharger mentalement et de tout programmer sur la même journée pour gagner en efficacité et ne plus avoir à y penser plus tard. Malheureusement vous ne pouvez pas encore prévoir la programmation des Reels, mais il est possible de le faire directement à partir de l’application Instagram depuis votre téléphone. Vous pouvez également synchroniser Facebook avec Instagram, très utile si vous utilisez ces deux réseaux.

J’utilise quotidiennement ces outils, ils m’ont permis de gagner en efficacité et en productivité. Et vous savez qu’en tant que free-lance photographe combien il est important d’optimiser son temps.

Photographe produit : 8 erreurs Ă  Ă©viter

Photographe produit : 8 erreurs Ă  Ă©viter

Quand on se lance dans son activité de photographe, des erreurs on en fait. Que ça soit des erreurs techniques, des erreurs avec ses clients, des erreurs commerciales ou même des erreurs de mindset. Je vais vous parler des erreurs fréquentes auxquelles on doit souvent faire face lorsqu’on débute en tant que photographe produit, et croyez-moi je suis passée par là. Si vous voulez gagner du temps et éviter ces erreurs, poursuivez votre lecture pour découvrir mes conseils.

1. Ne pas préparer de moodboard client

Vous avez un shooting client mais vous n’ĂŞtes pas prĂŞt ? Mais vous n’avez planifiĂ© la direction artistique, pas d’inspiration le jour du shoot, vous n’avez mĂŞme pas prĂ©vu d’accessoires.


Vous ne savez pas oĂą vous allez, vous n’avez pas d’objectif prĂ©cis, ni fixĂ© prĂ©cisĂ©ment le nombre de photos.


Cette erreur je l’ai dĂ©jĂ  faite, le client ne savait pas Ă  quoi s’attendre, et moi non plus. Il n’ y a eu aucune validation en amont, rĂ©sultat : improvisation totale !

2. Ne pas faire valider les photos de produits au fur et Ă  mesure au client

Il faut s’assurer dans le devis à faire signer par le client que les photos sont à faire valider le jour J.


Une de mes astuces si le client ne peut pas ĂŞtre sur place le jour du shoot : faire des screenshots et lui envoyer Ă  validation en direct via Whatsapp.


Sinon vous risquez de recommencer le shoot et donc de perdre du temps et de l’argent.

3. Livrer des photos non retouchées sur Photoshop

Il est impératif de passer sur Photoshop pour livrer une image finale d’un rendu plus professionnel.

Il y a toujours des défauts sur les objets, la scène et c’est normal. Entre les feuilles, les rayures produits, les plis, la poussière qui traine, les lignes pas droites, ou encore les couleurs… Tous ces petits défauts nuisent à la qualité de votre rendu photographique si vous ne les retouchez pas…

Photographe produit Paris

4. Ne pas fixer de nombre de retours

Bien prĂ©ciser dans le devis Ă  faire signer vos consignes pour les retours. Vous devez ĂŞtre clair dès le dĂ©part avec votre client pour l’inciter Ă  compiler ses retours.
Vous ĂŞtes votre propre patron, c’est Ă  vous de poser vos limites, n’hĂ©sitez pas Ă  refacturer en option si besoin les retours supplĂ©mentaires.

5. Être disponible tout le temps à n’importe quelle heure

J’étais disponible H24, 7 jours/7 tout le temps jusqu’au point de faire un burn-out…
Il faut laisser son cerveau se reposer pour faire fructifier son esprit créatif.


Et ne pas s’oublier, obligez-vous à vous accorder une pause sur le week-end par exemple.
C’est un mĂ©tier très energivore surtout lors des shoots.
Alors il est important de faire autre chose que de la photographie, de s’octroyer des vacances.
Vous avez le droit de ne pas répondre à vos DM, mails, retours client le weekend, le soir. Un photographe produit aussi à le droit de souffler.


En bref, pensez Ă  vous !

6. Ne pas définir de créneau dédié à la création de contenu dans ma semaine

Je n’Ă©tais pas rĂ©gulière dans ma crĂ©ation de contenus, je m’y mettais uniquement quand j’avais des trous. Et parfois je laissais deux mois passer sans crĂ©er de contenu.
Alors pour remĂ©dier Ă  ce problème, j’ai fixĂ© un jour dans ma semaine dĂ©diĂ© Ă  la crĂ©ation de contenu oĂą je n’ai pas de rendez-vous client, pas de shoot, pas de retouches.


J’ai aussi recruté une personne en stage pour m’aider sur ce sujet qui demande beaucoup de temps. Pour trouver des idées de publication vous pouvez notamment écouter des podcasts sur la création de contenus.

7. Ne pas compter mes heures pour mes clients

Je n’Ă©tais pas capable de dire si j’étais rentable.
Posez-vous la question : est-ce que ce client en vaut la peine ? Vous devez prendre un pas de recul pour mieux estimer le temps de travail.
Ma solution : mettre en place un tableau analytique.
Dans ce tableau je regroupe :

  • le calcul pour connaitre en pourcentage le temps effectuĂ© par rapport temps vendu
  • une alerte si je dĂ©passe le temps vendu
  • et le calcul du gain horaire rĂ©el

8. Ne pas investir dans une formation de photographe produit

J’ai perdu beaucoup de temps à regarder des vidéos, je me suis moi-même perdue sur Youtube.
Suivre une formation permet un gain de temps, un gain en compétences.
Mais aussi d’amĂ©liorer son processus de travail notamment en apprenant les techniques d’éclairage.


Grâce Ă  cela j’ai pu avoir des outils concrets pour facturer davantage Ă  mes clients.
C’est un investissement qui multiplie votre chiffre d’affaire, minime par rapport au coĂ»t d’investissement car cela fait de vous un vrai professionnel compĂ©tent. Si vous aussi vous voulez avoir toutes les clĂ©s en mains pour vous lancer en tant que photographe produit, je vous invite Ă  vous inscrire Ă  ma formation Creative Studio Academy.

ApprĂ©hender le milieu de la photographie de produits n’est pas chose facile, je sais de quoi je parle. Mais rassurez-vous, grâce Ă  ces quelques conseils vous Ă©viterez dĂ©jĂ  plusieurs erreurs par lesquels la majoritĂ© des photographes sont passĂ©es.